Les carnets de Cerise : le zoo pétrifié de Joris Chamblain et Aurélie Neyret

Couv_171787

Résumé :

Il était une fois… Quand j’étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j’avais un journal intime, il commencerait comme ça. Il était une fois… ben moi, Cerise ! J’ai dix ans et demi et mon rêve, c’est de devenir romancière. Mon truc à moi pour raconter des histoires, c’est d’observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets. On a tous un secret enfoui que l’on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes… En ce moment, avec les copines, on observe quelqu’un de vraiment mystérieux…

Maman m’a toujours dit que le vocabulaire était ma meilleure arme dans la vie. Avant je ne comprenais pas pourquoi. Maintenant si. Lire, c’est découvrir, voyager, mais aussi apprendre le sens des mots et surtout apprendre à s’en servir. C’est très important pour comprendre les choses et faire attention à ce qu’on nous dit.

cerise-planche0

Lire la suite

Publicités

Arte de Kei Ohkubo

Résumé :

Florence, début du 16e siècle. Dans ce berceau de la Renaissance, qui vit l’art s’épanouir dans toute sa splendeur, une jeune aristocrate prénommée Arte rêve de devenir artiste peintre et aspire à entrer en apprentissage dans un des nombreux ateliers de la ville… Hélas ! Cette époque de foisonnement culturel était aussi celle de la misogynie, et il n’était pas concevable qu’une jeune femme ambitionne de vivre de son art et de son travail. Les nombreux obstacles qui se dresseront sur le chemin d’Arte auront-ils raison de la folle énergie de cette aristo déjantée ?

Au début du XVIème siècle, la plupart des filles de la noblesse recevaient une éducation au rabais par rapport aux garçons du même milieu… On leur apprenait juste les bonnes manières, les bases de la lecture, de l’écriture et du calcul, la couture et la musique… car ces femmes étaient cantonnées à la maison et rares étaient celles qui bénéficiaient d’une instruction complète. Tout ce qu’on demandait aux femmes était d’être de bonnes épouses, d’avoir des enfants et de bien les élever… Bref, elles étaient comme des oiseaux en cage.

Lire la suite