Chair-Ville de Gabriel Henry

CVT_Chair-Ville_6371

Résumé :

La ville apparaît dépeinte ici comme le théâtre d’une misère morale. Une attention sensible portée à ses matériaux l’associe d’emblée à la brutalité et plus généralement à l’absence d’humanité. Le JE poétique paraît en lutte perpétuelle avec une forme d’obscurité profonde qui inonde sa vision et lui confère cette position d’étranger. L’écriture vient compenser une expérience de vie douloureuse trouvant son salut dans le langage, et l’esprit se libère dans la langue.

Quatrième de couverture :

« L’auteur aborde des sujets d’actualité comme l’écologie, ou la question migratoire, c’est pourquoi ce recueil constitue une oeuvre qui s’inscrit aussi dans son temps. Oscillant entre désillusion et célébration, faisant l’éloge du monde végétal, animal, de la femme, et de la nuit, Gabriel Henry se fait occasionnellement le chantre du romantisme, voire du féminisme. Tandis que l’enfance demeure omni-présente, le motif fluvial réitère le courant du temps qui passe et coule, inéluctable, sans que l’on puisse remonter à l’aube de l’humanité, dans le laboratoire des tubes à essai. La création est une ode qui porte un désir de monde neuf, dans lequel l’âme se renouvelle, et où l’existence a un sens. »

Extrait de la préface de Julie Estop.

Lire la suite »

Publicités

« Maman ! » d’Hélène Delforge et de Quentin Gréban

Maman

Résumé :

Maman. Un des premiers mots du monde. Un nom unique, porté par des milliards de femmes. Un mot pour dire l’amour, la tendresse, le lien, parfois le manque. Il y a autant de mamans qu’il y a d’enfants. Pourtant, sur tous les continents, lorsqu’elles prennent leur bébé dans les bras, les mamans se ressemblent.

Lire la suite »

L’année poétique de Frédéric Marcou

Résumé

Une année au fil de la poésie, pour se laisser bercer et transporter par de simple mots.

Réaction complexe :

Je ne sais pas trop comment expliquer, formuler, dire ce que j’ai pensé de cette lecture. La poésie n’est pas un genre vers lequel je me tourne directement. J’adore la poésie mais généralement je lis un poème de temps en temps, puis j’essaye d’y penser dans la journée. C’est toujours par amour des mots ou selon mes émotions. Lire un recueil a donc été l’occasion de diversifier le blog et surtout de ne plus laisser la poésie de côté.

Je tiens aussi à dire que ma réaction face à ces mots est encore plus personnelle que pour d’autres livres, étant donné que la poésie demande une certaine implication.

 » Alors quelques mots

Pour une recette de bonheur :

Paix, amour, écoute et compassion. « 

Lire la suite »