« Maman ! » d’Hélène Delforge et de Quentin Gréban

Maman

Résumé :

Maman. Un des premiers mots du monde. Un nom unique, porté par des milliards de femmes. Un mot pour dire l’amour, la tendresse, le lien, parfois le manque. Il y a autant de mamans qu’il y a d’enfants. Pourtant, sur tous les continents, lorsqu’elles prennent leur bébé dans les bras, les mamans se ressemblent.

35223393_10155527641681778_7235966265267847168_n

Ne juge-t-on pas un livre à sa couverture ?

On ne juge pas un livre à sa couverture… Pour moi cet adage est faux ^^ J’ai été attiré par cet album comme une abeille par une fleur ! Et je l’ai dévoré ! ( car il est génial). Cette illustration de couverture reflète parfaitement l’esprit du livre : une femme tenant son enfant contre elle; elle le protège : elle l’aime !

*

Tu n’es pas un frein, tu es mon moteur.
Tu n’es pas un fardeau, tu es mon porte-bonheur.

28276688_10155269655816778_5842066573007447140_n

La déclaration :

Ce livre est une déclaration d’amour à toutes les mamans et une ode à cet amour inconditionnel : l’amour maternel. A travers les dessins et à travers les mots, ce livre montre le rôle de nos mères. Elles sont toutes représentées : les mères de tous les pays, de toutes les conditions, de tous les âges et de toutes les époques. Toutes les mamans et tout leur amour a été retenu par des crayons. Il y a les premiers pas, les premières disputes, les premiers câlins, les premiers mots et les premiers je t’aime. Il y a 30 portraits.

*

Ma maman disait
Quand tu as froid, j’ai froid.
C’est vrai.
Non.
Quand tu as froid, j’ai TRÈS froid .

34706071_10155519534091778_1351646987102978048_n

Mon avis :

J’ai vraiment apprécié ce livre : je le trouve magnifique. Il est beau sur tous les points, les illustrations, les mots, la visée. Il dénonce d’une certaine manière la condition des femmes, des mères, et de leurs enfants. Il montre les bons et les mauvais côtés tout en restant doux. C’est superbe ! Néanmoins, je ne le recommence pas à tous les enfants… Il peut bien sûr être lu par tous, et être très admiré, mais je doute qu’un enfant de 8 ans saisisse toutes les références comme celle de Big Brother 😉

*

Tu es au bord des mondes.
L’un disparaît, l’autre se détruit.
Au milieu trouve ta voie.
Garde l’amour, le bonheur d’être toi,
La saveur des instants,
La joie d’être parmi les autres,
Le courage de changer,
La nécessité du partage et le goût du rire.
SI tu suis ces idées, chacune de tes journées,
Si tu restes toi-même, partout même en famille,
Si tu sais écouter, mais refuses de juger,

Tu seras une femme, ma fille.

32089463_10155457198451778_5866450410327244800_n

Petits plus :

Je trouve que les dessins font penser au style de Gaëlle Boissonnard… Enfin je vous dis ça parce que j’ai son calendrier de 2018… ^^ Mais les tons maniés sont semblables et tout est très délicat…

BOISQ-013-600x521.jpg

Titre : Maman

Auteur : Hélène Delforge

Dessinateur : Quentin Gréban

Genre : Album jeunesse

Éditions : Mijade

Année de parution : 2018

ISBN : 9782807700277

Publicités

Voyage au pays de l’envie de Frédéric Marcou

Résumé :

Il serait compliqué de réaliser un résumé de ce recueil de nouvelles tant elles sont différentes les unes des autres, mais aussi similaires par plusieurs aspects que je vais développer plus bas. Je ne ferai donc pas de résumé détaillé pour cette chronique, mais un passage rapide sur chaque nouvelle. La première nouvelle parle de la réincarnation. La suivante traite d’une sorte d’établissement psychiatrique. La troisième est à propos d’un monde parallèle où les magiciens sont pourchassés. L’avant dernière histoire est celle d’une découverte scientifique hors-norme. Enfin, l’ultime nouvelle est à propos d’un homme qui semble être poursuivi.

Lire la suite

L’année poétique de Frédéric Marcou

Résumé

Une année au fil de la poésie, pour se laisser bercer et transporter par de simple mots.

Réaction complexe :

Je ne sais pas trop comment expliquer, formuler, dire ce que j’ai pensé de cette lecture. La poésie n’est pas un genre vers lequel je me tourne directement. J’adore la poésie mais généralement je lis un poème de temps en temps, puis j’essaye d’y penser dans la journée. C’est toujours par amour des mots ou selon mes émotions. Lire un recueil a donc été l’occasion de diversifier le blog et surtout de ne plus laisser la poésie de côté.

Je tiens aussi à dire que ma réaction face à ces mots est encore plus personnelle que pour d’autres livres, étant donné que la poésie demande une certaine implication.

 » Alors quelques mots

Pour une recette de bonheur :

Paix, amour, écoute et compassion. « 

Lire la suite