La Chartreuse de Parme de Stendhal (partie 1)

Introduction :

Pour la seconde fois en quelques semaines l’article que je vais vous livrer va constituer un résumé d’un livre et non pas d’une analyse comme il en est question habituellement sur le blog. Comme je vous l’ai dit précédemment il s’agit du travail que j’avais à faire pendant mes vacances et j’ai décidé de le partager pour ceux qui en auraient besoin. La Chartreuse de Parme est un livre plutôt long et c’est pour cela que nous avons décidé de séparer cet article en 4 parties de 7 chapitres. Nous publierons ainsi pendant les 2 prochaines semaines 2 parties par semaines de ce (long) résumé. A la suite de cela nous reprendrons des chroniques plus classiques. Bonne lecture à tous ! 😊

Résumé :

Alors que le règne napoléonien touche à sa fin, Fabrice del Dongo décide de partir à la rencontre de ce personnage illustre qu’est Napoléon dont on lui parle depuis sa naissance. Cependant, Fabrice arrive lors de la bataille Waterloo et ne fait qu’approcher le danger sans réellement s’y confronter. Mais dans cet élan fictif d’héroïsme, Fabrice est en fait à la recherche de l’amour. D’abord dans celui de son icône de toujours puis plus globalement dans la recherche du sentiment en soit qui lui est totalement étranger. A la recherche de ce Saint Graal, Fabrice ira de part en part de cette Europe en reconstruction de l’après Napoléon…

Chapitre 1 : L’entrée de Napoléon en Italie en 1796 bouleverse les habitudes de l’époque. Le lieutenant français Robert fait alors connaissance de la famille del Dongo puis Stendhal parle des aventures de la conquête napoléonienne en Italie (les multiples défaites et victoire de Napoléon en Lombardie). Après cela, il est question de la naissance de Fabrice né de l’union illégitime entre Robert et la comtesse. Fabrice est alors baigné dans les récits napoléoniens et le faste des cours de ce dernier. On apprend aussi que Gina, la tante de Fabrice, est « folle » de ce dernier qui est d’ailleurs décrit comme un bon à rien. Cependant, il semble avoir de fortes bases religieuses qu’il a gardé de son enseignement chez les jésuites.

Chapitre 2 : Fabrice reçoit de la part de l’abbé Blanès un enseignement superficiel des signes qui peuvent comprendre à lire l’avenir. Pendant ce temps-là, le marquis del Dongo profite d’une rapide carrière politique qui se termine vite à cause de son incapacité. Il est ensuite questions de multiples assassinats dont le mari de Gina se retrouve la dernière victime. Elle est alors bloquée entre l’amour de Limercati qu’elle veut rendre malheureux pour avoir refusé de vouloir venger son premier mari et celui du comte N*** qu’elle n’aime pas mais qu’elle utilise pour rendre jaloux Limercati. Alors, son frère, le marquis del Dongo lui propose de revenir dans le château du lac de Côme d’où il l’avait exclu plusieurs années plus tôt. Et alors que Napoléon tente de reprendre le pouvoir, Fabrice décide de le rejoindre dans un élan d’héroïsme. Les adieux avec sa mère et Gina se font dans les larmes. Puis, une fois à Paris, Fabrice est d’abord déçu de ne pas pouvoir approcher l’empereur, puis se fait tout voler sauf les diamants que sa mère lui a donnés. Etant alors sans un sou, il s’engage dans l’armée où il est refoulé par ses supérieurs qui le jette une première fois en prison. Ayant charmé la femme du geôlier, Fabrice réussi à s’enfuir pour aller se battre. Une fois un cheval trouvé, il se précipite vers Waterloo.

Chapitre 3 : Malgré les conseils d’une vivandière qui est elle aussi tombée sous son charme, Fabrice insiste pour aller combattre. Une fois arrivé sur le champ de bataille, bien qu’il soit rempli de bonne volonté, ses tentatives de bravoures sont inutiles ou, au mieux, maladroites. Stendhal dit par ailleurs : « Nous avouerons que notre héros était fort peu héros en ce moment. ». Ayant peur, il trouve une vivandière et boit de l’eau de vie au point d’en être soul. Un général étant touché, il se fit réquisitionner son cheval, il se met alors à quitter le champ de bataille pour essayer de récupérer son cheval. Il s’ensuit pour le héros une désillusion : lui qui pensait que les soldats étaient tous solidaires les uns les autres, il se fait railler de toute part. Il s’enfuit et est recueilli par la vivandière du matin alors qu’il est au bord de l’endormissement.

Chapitre 4 : Tandis que les trahisons se multiplient pour Napoléon, avec un caporal et trois soldats, Fabrice prend la fuite à travers la campagne. Puis il croise à nouveau la vivandière et il lui raconte son histoire (inventée) à propos du nom qu’il porte. Dans la confusion la plus totale, Fabrice laisse son cheval à la vivandière avant de faire preuve, une fois de plus, de sa naïveté lorsqu’il braque un soldat français. Lors de sa fuite, Fabrice tombe sur une auberge où il est chargé de bloquer l’accès à un pont. Il échoue plusieurs fois et se fait blesser à la cuisse en voulant combattre tout seul une compagnie de 7 hussards. Il se fait blesser, quelques instants plus tard, à la main alors qu’il tentait de stopper un énième fuyard. Il rentre alors se faire soigner dans l’auberge.

Chapitre 5 : Tandis que l’auberge dans laquelle il a été recueilli prend feu, Fabrice s’enfuit mais, pris de faiblesse, un paysan lui vient en aide. Et alors qu’il est sur le point de retourner en prison, il charme involontairement les deux filles de son hôte qui décident de l’aider à se sauver. Il est alors prévenu par Gina qu’il ne doit pas rester longtemps à Paris et lui donne des instructions pour qu’il ne lui arrive rien. Il suit donc les instructions de cette dernière, son frère l’ayant dénoncé à la police il est donc recherché pour trahison. Alors qu’ils sont en train de s’enfuir, Gina et Fabrice sont arrêté (puis relâchés) par des gendarmes. Pas loin d’eux, ils font la connaissance d’un nouveau personnage nommée Clélia dont son père est, lui, arrêté pour de bon. Elle monte donc dans la voiture de Gina et Fabrice. Sa mère et sa tante essaie alors de convaincre le chef de la police milanaise de l’innocence de leur protégé mais celui-ci ne voulut rien entendre. Alors, Gina va voir un ancien ami et utilise le fait que celui-ci a commis une erreur contre elle dans le passé pour le pousser à aller voir le baron Binder pour lui demander de libérer Fabrice. Il est une nouvelle fois question dans ce passage des sentiments de Gina pour Fabrice malgré leurs 15 années d’écart et leurs liens de parentés. Fabrice profite alors des lacunes administratives de la ville pour partir sur les conseils du chanoine (l’ami de Gina) et suit à la lettres toutes les instructions que celui-ci lui a donné.

Chapitre 6 : Il est ensuite question de l’amour que Gina porte pour Fabrice. Si ce n’était que des allusions jusque-là, il est dit que Gina est devenue de plus en plus malheureuse après le départ de son neveu pour la guerre. Puis, un soir dans une loge de l’opéra elle fait la connaissance du comte Mosca. Stendhal nous explique ensuite son ascension au sein de la cour de Ernest IV réputé pour sa sévérité. Mosca tombe alors follement amoureux de Gina. Et tandis que Gina semble elle aussi beaucoup apprécier le comte, celui-ci est rappelé à Parme. Gina retourne donc sur les bords du lac de Côme où ils poursuivent une relation épistolaire. Après le retour de Fabrice de ses épopées napoléoniennes, Mosca propose plusieurs solutions pour vivre ensemble dont une qui semble fortement malhonnête. Cependant, il s’agit de celle que Gina finit, après maintes réflexions, par accepter. Cet option donna à Gina accès à la cour de Parme où elle fit rapidement connaissance des régents mais aussi des ennemis de Mosca. Ce dernier finit par proposer à celle qu’il aime d’aider Fabrice et notamment de le faire évêque tout comme le furent ses aïeux. Malgré quelques hésitations, elle finit par accepter la proposition de Mosca. Le même schéma a lieur lorsque Gina expose ses projets à son neveu. Et tandis que Mosca tombé en disgrâce manigance de nouveaux plans pour retrouver les faveurs du prince, Gina se met à séduire le prince et en faisant cela elle rend service à son amant à qui elle fait sa première déclaration d’amour depuis qu’ils se sont rencontrés. Cependant, elle est alors obligée de se rendre à Rome ou à Naples pour rester cohérente car elle a annoncé son départ au prince.

Chapitre 7 : Fabrice a fini son éducation et est désormais évêque. Il rentre donc voir Gina et Mosca la suspecte alors d’avoir des sentiments pour son neveu. Celui-ci est ensuite présenté à la cour du prince où il y fait une impression plutôt moyenne. Puis, sur les conseils de sa tante, il se rend voir l’archevêque de la ville. Par la suite, le prince, jaloux de la position du comte Mosca auprès de Gina, décide d’aller lui parler de la relation de cette dernière avec son neveu pour remuer en quelque sorte le couteau dans la plaie. Il s’ensuit alors un long monologue intérieur du comte Mosca qui ne sait pas réagir devant les supposés sentiments de Gina pour Fabrice. Il finit ensuite par deviner que la lettre anonyme qui avait réveillé sa jalousie venait du prince lui-même. Puis Fabrice envisage à son tour que la duchesse ait des sentiments pour lui mais prend peur. En effet, il explique que Gina est la personne à laquelle il tient le plus au monde mais qu’il est incapable d’aimer une personne.

LA SUITE PLUS TARD ! 😀 

Titre : La Chartreuse de Parme
Auteur : Stendhal
Éditions : Flammarion 
Année de parution : 1839
Genre : Roman/Historique
Nombre de pages : 654
ISBN : 978-20814336232

Publicités

Elise au pays des alpages de Régine Boisier

Résumé :

Née de père et mère inconnus. Telle est l’origine d’Élise l’enfant trouvée de la montagne, sa vie, son chemin de croix, sa destinée… Pourtant elle reviendra sur les mystères de sa naissance, réussira à  » enfanter  » de son père et connaîtra un lumineux destin. Un conte de fées où Cendrillon devient princesse.

Lire la suite

Si c’est un homme de Primo Levi

Résumé :

On est volontiers persuadé d’avoir lu beaucoup de choses à propos de l’holocauste, on est convaincu d’en savoir au moins autant.

Et, convenons-en avec une sincérité égale au sentiment de la honte, quelquefois, devant l’accumulation, on a envie de crier grâce. C’est que l’on n’a pas encore entendu Levi analyser la nature complexe de l’état du malheur. Peu l’on prouvé aussi bien que Levi, qui a l’air de nous retenir par les basques au bord du menaçant oubli : si la littérature n’est pas écrite pour rappeler les morts aux vivants, elle n’est que futilité.

Lire la suite

Manhattan Marilyn de Philippe Laguerre

Manhattan Marilyn

Résumé :

Au soir de la fête d’anniversaire du président Kennedy, Marilyn Monroe décide de disparaître pour des raisons mystérieuses. Quelques mois plus tard elle est découverte morte… En 2016, une ancienne combattante en Irak, Kristin Arroyo, découvre des clichés inédits de la star américaine pris par son grand-père. Alors qu’elle tente de monter une exposition avec un photographe de nombreuses personnes commencent à s’intéresser d’un peu trop près à ces clichés. Qui sont ces personnes ? Que peuvent bien avoir ces photographies de si spécial ? Tant de réponses auxquelles Kristin va devoir tenter de répondre rapidement tant ces personnes semblent prêtes à tout pour les récupérer…

Lire la suite

Madeleine Project de Clara Beaudoux

Résumé :

« Elle s’appelait Madeleine, elle aurait eu 100 ans en 2015. Je m’appelle Clara , j’ai 31 ans. Nous ne nous sommes jamais connues pourtant nous partageons le même appartement, ou du moins l’avons-nous partagé à différentes époques. Madeleine y avait vécu vingt ans. Elle est morte un an avant que je ne m’y installe, l’appartement avait été entre-temps refait à neuf. Interstice préservé de l’oubli, la cave avait été abandonnée en l’état. J’y ai découvert, après en avoir scié le verrou, rangée, empaquetée dans des cartons, la vie de Madeleine, objets, photographies, lettres. Je m’y suis plongée. »

Clara décide alors de mener l’enquête et de la partager sur Twitter. Qui était Madeleine? Comment a-t-elle vécu ? Qui a-t-elle aimé ? Roman du réel, reportage photo, ce livre 2.0 réunit les quatre saisons du #MadeleineProject .

Lire la suite

Terre(s) de Thomas Pesquet/ESA

Résultat de recherche d'images pour "terre(s)"

Résumé :

Il est difficile de résumer un livre qui est principalement composé d’images, je vais donc résumer le principe du livre. Comme chacun sait, Thomas Pesquet est l’astronaute français qui a passé quelques mois dans l’ISS (la Station Spatiale Internationale). Lors de son séjour dans l’espace, il a pris une grande quantité de clichés de la Terre et des différents endroits qu’il a survolé. En effet, l’ISS fait le tour de la Terre en environ 90 minutes ce qui lui a laissé le loisir de survoler plusieurs fois l’intégralité de notre planète. L’ESA (l’Agence Spatiale Européenne) en a fait un livre pour à la fois promouvoir son activité et montrer la beauté des clichés pris depuis l’espace…

Madagascar

Madagascar

Lire la suite