L’Escorte-Lune de Brice Milan

cover-2041.jpg

Résumé :

Benjamine d’une fratrie de quatre enfants, Crevette entre dans une sorte de transe à chaque nouvelle nuit de pleine lune depuis la disparition de son père pilote d’essai. La gamine rêve d’atteindre la lune, car elle croit que l’avion de son père s’y est écrasé, ce qui expliquerait pourquoi les enquêteurs n’ont jamais retrouvé les débris de la carcasse.

La grande bâtisse dans laquelle vit toute cette famille participe à la mélancolie ambiante. Sa mère, veuve éplorée, est tentée par le suicide, tandis que ses frères jumeaux, surnommés les « Twins », prennent leur distance avec le domicile familial. Sa sœur aînée, Sister, se mure dans sa chambre pour oublier son père. Elle va néanmoins essayer de faire parler sa sœur lors d’une séance mémorable d’hypnose.

Crevette s’accroche à son idée de faire revenir son géniteur, Daddy. Elle trouvera en la personne d’un SDF un soutien inespéré. La gamine parviendra-t-elle à rendre plausibles ses rêves d’enfant ? Et si la vérité était pire que le rêve ? Comment Crevette, du haut de ses 8 ans, fera-t-elle basculer les pièces complexes du jeu de la vie ?

pexels-photo-556669.jpeg

L’histoire :

Malgré le résumé, je ne m’attendais pas à lire une histoire pareille.

On se retrouve aux côtés de Crevette qui les soirs de pleine lune, s’en va retrouver son père disparu à travers son imagination. Mais elle n’est pas seule à devoir surmonter le deuil. Chacun devra y arriver par son propre chemin, mais quel sera le sien ? 

C’est assez impressionnant la manière dont on se sent vite proche de Crevette, et qu’on ressent de la peine pour elle. On ressent aussi toutes les émotions des membres de la famille, leurs sensations, leurs pensées. C’est un peu comme si nous étions les spectateurs directs de cette histoire. Mais nous sommes des spectateurs bloqués. C’est percutant à vivre/lire.

En effet, c’est assez dur de la comprendre et de la suivre dans ses délires. On oscille entre l’imagination et l’espoir de la jeune enfant et la dure réalité, le deuil du reste de la famille, leur réaction APRES, leur évolution. Quels sont les liens qui unissent chaque membre ? Pourquoi la petite est « dans la lune » ? Que va-t-il se passer dans cette famille ? Où va-t-on atterrir ?

Ce corps fragile qui jouait les équilibristes, ce morceau de chair pétri de sentiments et de pensées contradictoires, ce petit bout d’humanité, s’apprêtait à faire le grand saut. La seule issue possible pour obtenir la rencontre attendue depuis toutes ces années consistait à fusionner avec ce morceau de sa planète.

La plume de l’auteur :

Je vous en avais déjà parlé lors de la lecture de La Belle assise et Les Fragments Perdus … Mais la plume de Brice Milan à un petit quelque chose qui nous empêche de stopper notre lecture. L’écriture est belle, presque poétique, bien rythmée, riche de nombreuses références : on ne s’en lasse pas !

La lune enflammait le manteau à paillettes de la nuit. Allongée sur un nuage, Crevette contemplait le spectacle qui s’offrait à sa vue.

Mon avis :

Encore une fois je ne suis absolument pas déçue en lisant une œuvre de Brice Milan !

Cette fois encore c’était un genre tout à fait différent ! Ce livre est catégorisé de nouvelle ou de conte mais c’est assez étrange de le définir disons qu’il est original mais dans le bon sens du terme 😊 Disons que c’est une nouvelle jeunesse très intéressante qui peut faire beaucoup réfléchir sur les relations dans une famille, la tristesse chez les jeunes enfants et le pouvoir de l’imagination…

Je le recommande de tout cœur !

Petites réflexions :

– Encore une fois, c’est un texte très riche en référence, qui vont du « il court il court le furet » au merveilleux Le Petit Prince et passant même par une chanson de Daniel Balavoine je vous laisse les découvrir par peur de spoiler !

– Cette lecture a suivi celle d’un livre sur les liens affectifs entre notamment parents et enfants : Les abus affectifs de l’enfance à la vie amoureuse du Docteur Gérard Tixier et Stéphane Crabié ; et précédée celle de No et Moi de Delphine de Vigan. C’est amusant de voir à quel point tout est lié. Le cœur de L’Escorte-Lune mélange le schéma (ou cadre ?) familial du personnage Lou Bertignac (dans No et Moi) et aborde des problématiques liées à une carence ou un excès d’affection chez les enfants (avec Les abus affectifs). Drôle de coïncidence !

– Des questions : pourquoi les enfants sont souvent si mal compris ? Quel est le véritable pouvoir de notre imagination ? Quel est le poids d’un mensonge ? Quelle est la place de la vérité ? Se remet-on vraiment de la perte d’un être cher ?

Son périple nocturne, la nuit de sa disparition, l’avait certainement mené encore plus loin que là où son imagination la plus folle le poussait. Sans qu’elle sache comment, il s’était débrouillé pour atteindre la Lune qui brillait en son honneur ce soir-là, comme une irrésistible médaille du mérite.

Remerciements :

Je tiens à remercier encore une fois Brice Milan pour sa confiance, sa gentillesse et sa grande patience avec ce service presse (qui aura mis tant de temps à être traité…). Et merci à la plateforme SimPlement. 

Pour retrouver ce livre sur Wattpad : https://www.wattpad.com/story/154942715-l%27escorte-lune?utm_source=web&utm_medium=facebook&utm_content=share_myworks

Titre : L’Escorte-Lune

Auteur : Brice Milan

Éditions : Auto-édité

Genre : Nouvelle

Année de parution : 2018

Nombre de pages : 86

ISBN :

Publicités

7 réflexions sur “L’Escorte-Lune de Brice Milan

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s