La destinée des désolations d’Arnaud Niklaus

 

Résumé
Dans un futur proche, Casey Alexander parcourt les restes du monde, avec un seul but en tête : trouver un havre de paix. Au cours de son périple, il rencontrera ses futurs alliés… Comme ses futurs ennemis ! En leur compagnie, Casey tentera l’impossible pour survivre et trouver une terre accueillante où vivre… Ce premier tome de la saga littéraire « La destinée des désolations » est une introduction à cet univers bien particulier.  Les aventures de Casey Alexander se poursuivront sur de nombreux ouvrages.

L’histoire :
Au début de l’histoire, on rencontre Casey qui semble être un solitaire ou le fugitif d’un régime douteux. On sait peu de choses sur lui : le résumé en dit plus que le reste de l’histoire… Parallèlement, on découvre l’existence d’une femme, Isabella, qui semble être la nouvelle cheffe d’une cité : celle de réfugiés ?

Mon avis :

Je tiens à préciser que ce livre ne fut ni apprécié ni détesté. Disons que ce n’est pas un livre qui va marquer ma mémoire… L’écriture est très fluide mais l’histoire manque de profondeur ou de longueur…

Je ne sais pas comment le dire d’une façon « soft » mais je ne le trouve pas fini. Je pense qu’il aurait pu être bien plus approfondi. Je m’explique : on sait peu de choses sur le cadre spatio-temporel, sur nos personnages, pourquoi le monde est comme cela… Le seul personnage dont connaît un peu l’histoire est Gwen et c’est loin d’être le personnage principal. Elle le deviendra peut-être par la suite mais pour le moment je suis un peu sceptique. En fait, en lisant j’avais plus l’impression de lire un prologue qu’un premier tome d’autant plus que la chute n’en n’est pas une à proprement parler, mais plutôt un cliffhanger…vers un autre chapitre.

Aussi, il y a un sujet que j’ai vraiment apprécié : c’est le fait d’introduire un personnage avec une orientation sexuelle « non traditionnelle  » (pour certains bien sûr ! ). Généralement, les livres qui abordent ce sujet sont soit très documentés soit très axés pour un jeune public avec un personnage qui souffre puis s’accepte. Ici c’est agréablement différent.

Je n’ai pas aimé ce livre, mais je crois être la seule à en avoir fait une critique péjorative. Je vous invite donc à en lire d’autres qui sont nettement plus positives :

Remerciements :
Je tiens à remercier l’auteur pour ce service presse et la plateforme simplement. Je suis aussi désolée de ne pas avoir été séduite par ce livre qui a reçu que des critiques positives.

Titre : La destinée des désolations
Auteur : Arnaud Niklaus
Éditions : Auto-édition
Année de parution : 2018
Genre : Fantastique/Horreur/SF
Nombre de pages : 35
ISBN : –

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s