Trois jours et une vie de Pierre Lemaître

Résumé :

A la fin de décembre 1999, une surprenante série d’événements tragiques s’abattit sur Beauval, au premier rang desquels, bien sûr, la disparition du petit Rémi Desmedt. Dans cette région couverte de forêts, soumise à des rythmes lents, la disparition soudaine de cet enfant provoqua la stupeur et fut même considérée, par bien des habitants, comme le signe annonciateur des catastrophes à venir. Pour Antoine, qui fut au centre de ce drame, tout commença par la mort du chien

Pourquoi ce livre ?

A vrai dire je n’avais même pas lu le résumé avant d’acheter ce livre, j’ai fait confiance à l’avis de ma famille qui disait que c’est un grand auteur, au fait que la couverture est très belle (j’adore la nature et la forêt 😊 ) et que l’histoire se passe en 1999, c’est mon année de naissance héhé 😊

L’Originalité avec un grand O :

C’est surprenant de découvrir l’histoire sous un angle aussi différent qu’inhabituel. Dès le commencement du livre, au moment où le narrateur quitte la description du cadre spatio-temporel pour plonger dans l’action, on sait qui est le tueur. On sait qui est le tueur et on le suit durant tout le livre ! C’est étrange non ? Son point de vue est d’ailleurs assez particulier et on s’attache à son personnage. On pourrait même en venir à avoir peur pour lui ! Il y a beau ne pas avoir de suspense par rapport à l’identité du coupable, Pierre Lemaître maîtrise à merveille cette histoire et l’écrit si bien, qu’on ne s’ennuie pas ! On se demandera, jusqu’à la fin du livre et même après, si quelqu’un va découvrir le corps de la victime, puis l’assassin…

Décor :

Le décor de l’histoire est bien planté, c’est un petit village du Jura, un village très rural entouré par une belle forêt. Mais comme tous les villages, il y a beaucoup de commérages, et chacun fait bien attention à l’image qui renvoie de sa personne. C’est d’ailleurs une bien triste dénonciation que nous fait l’auteur ! Tout le monde se connaît depuis toujours, et pourtant…

Il en faut peut pour que tout bascule. Le monde est rempli de secrets.

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé ce livre, même si la lecture fut dérangeante. Vous connaîtrez peut-être bientôt le nom du tueur (je ne vous dirai pas qui c’est !), mais malgré son geste, j’ai vite ressenti de la pitié pour certains passages de sa vie. Ce n’est pas de la pitié dans le sens ou ce n’est pas de sa faute, même si les circonstances sont particulières ce n’est pas lui qui a le plus souffert, mais dans le sens ou c’est une personne qui a toujours été en manque d’affection ou de contact humain. Ce n’est d’ailleurs pas une personne très empathique et c’est très bizarre de découvrir sa personnalité ! Bref, je n’arrive pas a décrire sa personnalité si particulière mais pour ceux qui connaissent, c’est une sorte de James dans The End of the F***king World mais sans le côté « j’en envie de buter tout le monde » … Néanmoins on pourrait même dire que le destin l’a bien puni, mais d’une drôle de manière !

Titre : Trois jours et une vie

Auteur : Pierre Lemaitre

Editions : Le Livre de Poche

Genre : Thriller policier

Année de parution : 2017

Nombre de pages : 320

ISBN : 9782253070825

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s