Trois jours et une vie – Pierre Lemaître

Résumé :

A la fin de décembre 1999, une surprenante série d’événements tragiques s’abattit sur Beauval, au premier rang desquels, bien sûr, la disparition du petit Rémi Desmedt. Dans cette région couverte de forêts, soumise à des rythmes lents, la disparition soudaine de cet enfant provoqua la stupeur et fut même considérée, par bien des habitants, comme le signe annonciateur des catastrophes à venir. Pour Antoine, qui fut au centre de ce drame, tout commença par la mort du chien

Pourquoi ce livre ?

A vrai dire je n’avais même pas lu le résumé avant d’acheter ce livre, j’ai fait confiance à l’avis de ma famille qui disait que c’est un grand auteur, au fait que la couverture est très belle (j’adore la nature et la forêt 😊 ) et que l’histoire se passe en 1999, c’est mon année de naissance héhé 😊

L’Originalité avec un grand O :

C’est surprenant de découvrir l’histoire sous un angle aussi différent qu’inhabituel. Dès le commencement du livre, au moment où le narrateur quitte la description du cadre spatio-temporel pour plonger dans l’action, on sait qui est le tueur. On sait qui est le tueur et on le suit durant tout le livre ! C’est étrange non ? Son point de vue est d’ailleurs assez particulier et on s’attache à son personnage. On pourrait même en venir à avoir peur pour lui ! Il y a beau ne pas avoir de suspense par rapport à l’identité du coupable, Pierre Lemaître maîtrise à merveille cette histoire et l’écrit si bien, qu’on ne s’ennuie pas ! On se demandera, jusqu’à la fin du livre et même après, si quelqu’un va découvrir le corps de la victime, puis l’assassin…

Décor :

Le décor de l’histoire est bien planté, c’est un petit village du Jura, un village très rural entouré par une belle forêt. Mais comme tous les villages, il y a beaucoup de commérages, et chacun fait bien attention à l’image qui renvoie de sa personne. C’est d’ailleurs une bien triste dénonciation que nous fait l’auteur ! Tout le monde se connaît depuis toujours, et pourtant…

Il en faut peut pour que tout bascule. Le monde est rempli de secrets.

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé ce livre, même si la lecture fut dérangeante. Vous connaîtrez peut-être bientôt le nom du tueur (je ne vous dirai pas qui c’est !), mais malgré son geste, j’ai vite ressenti de la pitié pour certains passages de sa vie. Ce n’est pas de la pitié dans le sens ou ce n’est pas de sa faute, même si les circonstances sont particulières ce n’est pas lui qui a le plus souffert, mais dans le sens ou c’est une personne qui a toujours été en manque d’affection ou de contact humain. Ce n’est d’ailleurs pas une personne très empathique et c’est très bizarre de découvrir sa personnalité ! Bref, je n’arrive pas a décrire sa personnalité si particulière mais pour ceux qui connaissent, c’est une sorte de James dans The End of the F***king World mais sans le côté « j’en envie de buter tout le monde » … Néanmoins on pourrait même dire que le destin l’a bien puni, mais d’une drôle de manière !

Titre : Trois jours et une vie

Auteur : Pierre Lemaitre

Editions : Le Livre de Poche

Genre : Thriller policier

Année de parution : 2017

Nombre de pages : 320

ISBN : 9782253070825

Publicités

Danse avec moi – Amélie Preve

Résumé :

Vivant depuis des années sous l’emprise de son compagnon violent, Eve décide, sur les conseils de sa voisine, d’intégrer secrètement la troupe du cabaret « Les Plumes Rouges ». Désireuse de prendre un nouveau départ, elle se lance à corps perdu dans sa nouvelle passion. Elle va alors croiser le chemin de Nathan, un danseur aussi talentueux qu’envoûtant. Avec lui, Eve sent naître un nouvel espoir. Pour le meilleur et pour le pire

Les vannes de mes yeux s’étant enfin refermées grâce à ma boule de poils, je décide de m’occuper un peu. La télévision me permettra peut-être de m’abrutir suffisamment pour ne pas penser à tout ce qu’il vient de se produire. Je crois que je ne m’habituerai jamais à ces scènes quotidiennes.

Lire la suite

Arte, t1, par Kei Ohkubo

Résumé :

Florence, début du 16e siècle. Dans ce berceau de la Renaissance, qui vit l’art s’épanouir dans toute sa splendeur, une jeune aristocrate prénommée Arte rêve de devenir artiste peintre et aspire à entrer en apprentissage dans un des nombreux ateliers de la ville… Hélas ! Cette époque de foisonnement culturel était aussi celle de la misogynie, et il n’était pas concevable qu’une jeune femme ambitionne de vivre de son art et de son travail. Les nombreux obstacles qui se dresseront sur le chemin d’Arte auront-ils raison de la folle énergie de cette aristo déjantée ?

Au début du XVIème siècle, la plupart des filles de la noblesse recevaient une éducation au rabais par rapport aux garçons du même milieu… On leur apprenait juste les bonnes manières, les bases de la lecture, de l’écriture et du calcul, la couture et la musique… car ces femmes étaient cantonnées à la maison et rares étaient celles qui bénéficiaient d’une instruction complète. Tout ce qu’on demandait aux femmes était d’être de bonnes épouses, d’avoir des enfants et de bien les élever… Bref, elles étaient comme des oiseaux en cage.

Lire la suite

Voyage au pays de l’envie par Frédéric Marcou

Résumé :

Il serait compliqué de réaliser un résumé de ce recueil de nouvelles tant elles sont différentes les unes des autres, mais aussi similaires par plusieurs aspects que je vais développer plus bas. Je ne ferai donc pas de résumé détaillé pour cette chronique, mais un passage rapide sur chaque nouvelle. La première nouvelle parle de la réincarnation. La suivante traite d’une sorte d’établissement psychiatrique. La troisième est à propos d’un monde parallèle où les magiciens sont pourchassés. L’avant dernière histoire est celle d’une découverte scientifique hors-norme. Enfin, l’ultime nouvelle est à propos d’un homme qui semble être poursuivi.

Lire la suite

Les enfants de Castlewood par Mickaël Druart

Résumé :

Cinquante ans après avoir été dévoré par les flammes, le château de l’orphelinat de Castlewood se voit restauré par les soins d’un riche inconnu.

Mais tandis que sur le village pèse toujours l’ombre de la tragédie, six citoyens sont invités à partager un repas entre les murs de la lugubre bâtisse.

Aucun, pourtant, ne doit sa présence au hasard.

Car derrière les portes de l’orphelinat, dont les murs font encore résonner les rires cristallins de leurs victimes, se dissimule le secret bien gardé de la tragédie, et du lien qui l’unit aux six convives, et à leur hôte.

Lire la suite

La boîte à musique, Bienvenue à Pandorient, par Gijé et Carbone

Résumé :

Pour son huitième anniversaire, Nola, petite fille espiègle, reçoit de la part de son père Martin la boîte à musique de sa mère, Annah, récemment décédée. Cette boîte est un symbole pour la petite fille, mais très vite, la fillette croit voir des signes de vie à l’intérieur. Oui, elle ne rêve pas : quelqu’un lui fait signe et lui demande de l’aide. Dès lors, en suivant les instructions d’Andréa, la fille de la boîte à musique, Nola rapetisse, entre dans la boîte et découvre le monde de Pandorient, un monde incroyable… Le temps presse cependant, car Mathilda, la mère d’Andréa et de son frère Igor, est gravement malade… Que lui arrive-t-il ? Aurait-elle été empoisonnée ? L’eau serait-elle contaminée ? Rapidement, les soupçons se confirment. En urgence, les enfants vont s’occuper de Mathilda puis remonter la piste du pollueur sans vergogne… avant que Nola ne regagne sa vie dans son monde, aux côtés de son père.

À moins que tout cela ne fût qu’un rêve… ou pas !

Lire la suite